Le Monde de Véro

bloc-note écolo et solidaire

08 janvier 2009

D'un pôle à l'autre sans quitter Paris

IPY2009 est l'Année Mondiale de l'Astronomie (et aussi l'année Darwin et celle du gorille, et de certainement beaucoup d'autres choses encore), mais l'Année Polaire Internationale 2007-2008 s'attarde encore un peu alors profitons-en.

En ce moment, à Paris, deux expositions mettent en lumière l'intérêt des pôles pour l'étude du climat. Pôle Nord avec le Tara, qui fait escale pont Alexandre III, ou pôle Sud au Musée des Arts et Métiers ? A vous de choisir... (ou pas, comme moi !)

Au Musée des Arts et Métiers ; jusqu'au 30 avril 2009
Atmosphère... le climat révélé par les glaces.

L'exposition s'ouvre sur une autre Année Polaire, l'Année Géophysique Internationale 1957-1958, et la mission de 3 scientifiques français enfermés de leur plein gré pendant un an dans la minuscule station Charcot (24 m² au milieu du désert de glace de l'Antarctique). Elle se referme, 50 ans plus tard, sur la station Concordia (avec ses conditions moins spartiates !) et les recherches actuelles.

atmosphere_expo_cnamAu total 5 salles couvrent chacune un thème (L'année géophysique internationale 1957-1958, Aux confins de l'atmosphère, L'atmosphère fragilisée, Le climat s'emballe, La collaboration internationale : Concordia), toujours illustré par des instruments de mesure appartenant au musée.

L'exposition aborde à la fois l'étude de l'atmosphère actuelle (pour laquelle les pôles sont un lieu privilégié), avec ses mystères (aurores boréales) et celle des atmosphères passées, dont des échantillons ont été piégés dans les glaces d'Antarctique. Mais, tout comme les recherches menées là-bas, elle ne se limite pas à l'atmosphère : l'océan et la biosphère sont d'autres acteurs et indicateurs du climat.

Une exposition riche, avec de nombreux supports (instruments, films, maquettes) et qu'on peut aborder sous plusieurs angles (il existe notamment un parcours enfant).

Informations pratiques :
Musée des Arts et Métiers, 60 rue Réaumur, Paris 3e (M° Arts et Métiers, Réaumur Sébastopol
Du mardi au dimanche, de 10h à 18h, le jeudi jusqu'à 21h30.
Tarif : 5,50 € (réduit : 3,50 € et gratuité sous condition) (astuce : je suis entrée gratuitement après avoir trouvé des invitations non nominatives sur les présentoirs dans le hall du musée - ouvrez l'oeil !)
visite guidée sans supplément ni réservation tous les jours à 15h30 (visite supplémentaire à 14h samedi et dimanche)
Site internet : www.atmosphere.artsetmetiers.net (bibliographie et webographie disponibles)


Port des Champs Elysées, à deux pas du pont Alexandre III, rive droite ; jusqu'au 18 janvier 2009
Tara, voyage au cœur de la machine climatique

Une exposition moins académique (rien que par le lieu), plus médiatique certainement que la précédente, qui nous transporte, cette fois, en Arctique. La célèbre goëlette polaire Tara est amarrée sur les quais de Seine avant de repartir en expédition, pour silloner les océans du globe.

De septembre 2006 à février 2008, Tara (l'ancien Antarctica de Jean-Louis Etienne qui fut ensuite le Seamaster de Peter Blake, rebaptisé Tara par le directeur d'agnes b. Etienne Bourgois), piégé dans la glace, a dérivé avec la banquise arctique dans le cadre de la mission scientifique Tara-Damocles. A son bord, une équipe de 7-8 "taranautes", renouvelée à plusieurs reprises, et constituée de scientifiques, journalistes, photographes, réalisateurs...

tara_parisL'exposition veut rendre compte de cette mission scientifique - qui a porté sur l'étude de 3 composantes du climat : l'océan, la basse atmosphère et la glace - mais aussi de l'aventure humaine que représente cette dérive de 505 jours à travers la banquise, dont 230 de jour permanent, 230 de nuit permanente et 50 avec des températures positives !

Une mise en scène attrayante, une approche multisupport (son, image, vidéos, manipulations), une traduction en anglais en font une exposition destinée à un large public. On peut regretter que l'aspect scientifique ne soit pas plus poussé (il est vrai que le matériel rapporté doit encore être en cours d'étude), mais différents numéros du "journal du Tara" sont mis à disposition gratuitement pour ceux qui veulent en savoir plus.

En plus de l'exposition, selon les conditions météorologiques, le bateau se visite aussi... malheureusement, juste de l'extérieur (le pont), mais la visite est guidée par un des membres de l'expédition !

Informations pratiques :
Port des Champs-Elysés, pont Alexandre III (M° Champs-Elysés Clémenceau ou Invalides)
Tous les jours de 10h à 18h sauf le lundi matin et le mardi toute la journée.
Tarif unique : 5 € (gratuit pour les moins de 12 ans).
Site internet : Tara au coeur de Paris


A consulter aussi

Site de l'année polaire internationale en France (et site international)

Tara-expéditions : site et blog
Programme européen de recherches DAMOCLES
Site pédagogique sur l'expédition Tara Arctic - Damocles

Emission La Tête au carré (Mathieu Vidard, France Inter) du 16 décémbre 2008 sur les pôles, avec Claude Lorius en invité (Claude Lorius a vécu un an dans la base Charcot en 1957-1958, avec Jacques Dubois et Roland Schlich). En écoute à la carte jusqu'au 15 janvier 2009.

Blog d'Anne-Mathilde, hivernante à la base Dumont D'Urville en Antarctique pendant l'Année Polaire Internationale 2007-2008.

76° Sud, Chronique de la vie dans un congélateur, par Jonathan Zaccaria, à la base Concordia, Antarctique pour 16 mois en 2008-2009.

Posté par vero0oo à 07:00 - Choses vues, lues, entendues - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire