Le Monde de Véro

bloc-note écolo et solidaire

28 avril 2008

OGM - il est encore temps d'agir

Il y a une dizaine de jours, les sénateurs ont adopté la loi sur les OGM en  seconde lecture (au terme d'un débat... quasi inexistant !) en apportant des modifications à l'article 1er, qui contient notamment les amendements 252 (Chassaigne) et 112 (ces amendements visent à introduire des garanties pour l'environnement et les consommateurs). Reste le passage en seconde lecture à l'Assemblée Nationale dans la  deuxième quinzaine de mai, qui ne concernera que l'article 1er de la loi, le seul qui ait été altéré lors du vote au Sénat.

« Au final, seul l’article premier du texte issu du vote de l’Assemblée Nationale a été modifié. Les sénateurs ont ainsi complété l’amendement 252 du député André Chassaigne (PC, Puy-de-Dôme), qui visait à garantir la protection d’une agriculture à haute valeur ajoutée, notamment dans les zones d’AOC. L’ajout d’une référence alambiquée à une définition européenne du « sans-OGM » - une définition qui n’existe pas encore - a donné lieu à des interprétations variées. »
Sur actualité-news-environnement

Selon Greenpeace, le texte en l'état « ne garantit pas l’avenir des filières sans OGM et ne protégera pas l’agriculture française de la contamination généralisée ». Cette crainte est partagée par plusieurs autres ONG. Greenpeace craint également qu'un passage en deuxième lecture à l'Assemblée Nationale ne vide l'article 1er (et notamment les amendements sus-cités) de son contenu. François Fillon et Jean-François Copé n'avaient-ils pas annoncé initialement que l'amendement Chassaigne serait purement et simplement supprimé ?

ogm_demain_trop_tard_wwf

Tout ça pour vous dire que si vous vous voulez agir, c'est dans les deux semaines à venir car après il sera trop tard.

En plus, l'espoir n'est pas vain : la loi OGM a été votée en première lecture à l'Assemblée nationale avec une très courte majorité (21 voix). En seconde lecture, il suffirait qu'une poignée de députés UMP qui se sont abstenus, ainsi que les 15 députés PS qui n'ont pas pris part au vote, se prononcent contre le projet de loi, pour qu'il soit rejeté.

OGM_j_en_veux_pas

Une pétition de soutien à l'amendement 252 circule depuis un certain temps. Cet amendement étant encore remis en jeu (et en question ?) lors du prochain vote, il est important de le soutenir.

Par ailleurs, vous pouvez toujours interpeler votre député, dont vous trouverez les adresses électroniques sur le site de l'Assemblée nationale.
Cyber-@cteurs nous a mâché le travail en créant des cyber-actions par régions. Même chose sur WWF, par département.

Le site cyber-@cteurs propose une action à l'échelle européenne : cyber-@cteurs s'associe au réseau GMO Free Europe/World pour demander aux ministres de l'agriculture et de l'environnement de l'UE un moratoire de 10 ans sur les OGM.

En effet, un vote important pour la législation européenne en matière d'OGM se profile également. Le 7 mai, la Commission européenne votera ou non l'autorisation de trois nouvelles variétés OGM. Ce vote sera accompagné d'un débat de fond sur la politique de la Commission européenne sur les OGM. Greenpeace vous propose d'écrire au commissaire français Jacques Barrot.

Greenpeace propose toujours aussi sa pétition pour la liberté et le droit de produire et consommer sans OGM.

Et pour sortir un peu de la toile : un "pique-nique sans OGM" est prévu le 13 mai devant toutes les préfectures de France et aux Tuileries à Paris.

Posté par vero0oo à 23:10 - Agir - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire